Agence de rencontres – Presse

Agence Matrimoniale Haut de gamme

Agence de rencontres Inter-Contacts-Paris


France Inter, « Service Public », émission du 25 novembre 2013 animée par Guillaume Erner.
« Journée mondiale du refus du célibat ». L’agence matrimoniale mise en exergue pour sa fiabilité par rapport à l’internet plus sujet à caution.


Europe 1, « Des clics et des claques », émission du 14 novembre 2013 animée par David Abiker et Guy Birembaum.
Les rencontres sérieuses réelles via l’agence matrimoniale sont à l’honneur dans cette émission.


TF1 : Télématin. Emission du 29 mars 2013 animée par William Leymergie.
La réputation de sérieux, de professionnalisme, et de performance des agences matrimoniales, a été une nouvelle fois reconnue et mise à l’honneur dans cette émission.


BFM. Emission du 13 février 2013. Thème abordé : la « Saint-Valentin. »
Inter-Contacts est sollicité pour son expertise des rencontres amoureuses.


M6. Emission du 6 février 2013. « Célibataire cherche grand amour. »
Les rencontres sérieuses sont à l’honneur dans cette émission.


France 2, « Toute une Histoire… », émission présentée par Sophie Davant le 11 avril 2012.
« Et si je te présentais l’Amour de ta vie ? »

L’agence Inter-Contacts est sollicitée pour son expertise dans les rencontres sérieuses.

Recourir aux services d’un professionnel, comme Inter-Contacts : le meilleur moyen d’aider la chance en matière amoureuse. En effet, on cherche tous l’amour avec un grand A mais trouver l’âme soeur prend du temps.


Salon Nouveau Départ des 6 et 7 novembre 2010 à Paris
Participation de l’agence Inter-Contacts au deuxième Salon du divorce, de la séparation et du veuvage.
www.nouveaudepart.fr


Europe 1, « Et si c’était ça le bonheur ? », émission animée par Faustine Bollaert le 28 octobre 2010.
La réputation de sérieux, de professionnalisme et de performance des agences matrimoniales, a été une nouvelle fois reconnue et mise à l’honneur lors de l’émission d’ Europe 1 « Et si c’était ça le bonheur ? ».


France 5, Médias le Magazine, émission du 5 septembre 2010, animée par Thomas Hugues
Thème abordé : »la télé matrimoniale ». Inter-Contacts est sollicité pour son expertise.


Zone Interdite, M6. Emission du 30 Mai 2010
Les rencontres sérieuses sont à l’honneur dans cette émission.


Site Plurielles.fr, « Sites de rencontres : l’assurance des agences matrimoniales ». Article du 26 novembre 2009
 »On pourrait penser que la prolifération des sites de rencontres sur la toile fait de l’ombre aux agences matrimoniales. Mais fortes des internautes déçus par l’amour virtuel, les agences spécialisées regagnent du terrain…

Lorsqu’on l’interroge sur les sites de rencontres sur internet, Michel Cassan, directeur de l’agence matrimoniale Inter-Contacts est clair : »Ce n’est pas le même métier ». Un avis tranché, justifié par des différences évidentes : »Un site comme Meetic, c’est de l’industrie, nous, nous sommes comme une niche ». Et une niche vers laquelle de nombreuses personnes se redirigent après avoir été confrontées au méandre des rencontres virtuelles.

Cécile, 32 ans, en a fait l’expérience : « Le manque de transparence et d’honnêteté fausse les relations, et lorsque l’on recherche une relation sérieuse, internet n’est pas toujours la bonne solution »

« Peu rencontrer mais bien rencontrer »

« Le problème n’est pas la forme, les sites de rencontres sur internet sont souvent très bien faits », tient à préciser Michel Cassan,  »mais le problème vient de l’utilisation que les personnes en font. »

Et c’est là que les agences marquent des points : assurance de transparence, retour à un vrai contact humain… Les arguments ne manquent pas pour contrer la déferlante internet. Et pour Michel Cassan, directeur d’une agence estampillée du label qualité Qualicert, les gens qui viennent le voir veulent être « écoutés et non pas trompés ».

Prendre le temps, revenir à plus d’humanité, jouer la carte de l’honnêteté, voilà donc les quelques secrets pour trouver l’âme sœur. »

Morgane Solignac
www.plurielles.fr


Salon Nouveau Départ des 7 et 8 novembre 2009 à Paris
Participation de l’agence Inter-Contacts au 1er Salon du divorce, de la séparation et du veuvage.
www.nouveaudepart.fr


NRJ 12, émission « Tellement vrai », septembre 2009
Le thème est le suivant :  » Je rencontre l’amour de ma vie ». Inter-Contacts est sollicité pour son expertise.


France 2, Service Maximun, émission animée par Julien Courbet, 19 novembre 2008
Reportage sur Inter-Contacts qui met l’accent sur l’honnêteté et la compétence d’une agence certifiée Qualicert comme la nôtre, dans un univers de la « rencontre » où il y a parfois des « arnaques ».


M6, 100% Mag, émission animée par Estelle Denis, 6 février 2008
Tournage à l’agence Inter-Contacts d’un reportage intitulé « Je refais ma vie à 65 ans ».


Vivolta TV : nouvelle chaîne de télévision dirigée par Philippe Gildas (canalsat), le 19 décembre 2007
Marie-Ange Nardi anime une émission : « L’amour après un divorce, une rupture, un veuvage ou même un… quiproquo malheureux, c’est possible ? »
Jacqueline, une adhérente d’Inter-Contacts confie son témoignage.


Europe 1, « Faites comme chez vous », 10 mars 2007
Jean-Michel Dhuez anime un débat sur le thème « rencontres par agences ou rencontres virtuelles ». Michel Cassan, directeur d’Inter-Contacts répond à ses questions.


France 2, Journal télévisé de 13 heures, 9 mars 2007
Invité à répondre aux questions de Catherine Laborde sur « La revanche des agences matrimoniales ».


Le Monde, « La revanche des agences matrimoniales », 8 mars 2007
« Je m’étais inscrit sur le site de rencontres virtuelles Meetic car pour moi, les agences matrimoniales étaient chères et ringardes. Mais c’est tout de même grâce à l’une d’elles que je me suis marié », sourit Pierre, gestionnaire d’immeubles. L’exposition des sites de rencontres sur Internet et le développement de l’ADSL laissaient prévoir la mort des agences matrimoniales. « Nous étions 1 400 il y a dix ans ; aujourd’hui, nous ne sommes plus que 700 », reconnaît Michel Cassan, directeur de l’agence Inter-Contacts. Mais aujourd’hui, ces organismes se sont professionnalisés et les clients à la recherche d’une union stable reviennent peu à peu.
En effet, alors que Meetic est entré en Bourse il y a un an et demi, les rangs des déçus d’Internet ne cessent de grossir. « Jusqu’en 2002, les sites de rencontres souffraient de l’image sulfureuse du Minitel rose. Puis, avec le fol essor de Meetic, s’est installée une ère de sentimentalisme euphorique. Aujourd’hui, on sait qu’Internet fonctionne surtout pour le sexe; pour les personnes en quête d’une relation sérieuse, on assiste à une véritable désillusion numérique », explique Pascal Lardellier, professeur des sciences de la communication et sociologue des célibataires et des rencontres virtuelles.
Sur la Toile en effet, les mensonges sont légion, et l’amour avec un grand A difficile à trouver. « Les internautes procèdent tous à un lifting identitaire », note Pascal Lardellier. Chacun entend apparaître plus jeune, plus diplômé, moins gros et… davantage célibataire ! « Beaucoup de femmes ou d’hommes mariés se prétendent libres de tout engagement ; les coups bas sont fréquents », fulmine Pierre. Lui-même avoue avoir en son temps menti sur son âge et fui un rendez-vous après avoir aperçu de loin une dulcinée moins jolie qu’elle ne le prétendait…

Face à ces errements, les agences matrimoniales présentent aujourd’hui un gage de confiance et de respectabilité. « La majorité de nos adhérents a d’abord tenté sa chance sur Internet. Après des rencontres malheureuses, ils sont revenus vers nous », se réjouit Michel Cassan, dont l’organisme, Inter-Contacts, a été le premier estampillé du label qualité Qualicert. Celui-ci a été créé en 2002 pour garantir le professionnalisme des agences. A chaque client, Michel Cassan réclame ainsi des documents, destinés à vérifier leur état civil : carte d’identité, quittance de loyer, relevé d’identité bancaire, justificatif de revenus, attestation sur l’honneur, jugement de divorce ou certificat de décès. Difficile de tricher. « Les moins déterminés se découragent, et les plus motivés sont rassurés. Ensuite, nous effectuons un véritable travail psychologique pour trouver la bonne personne », se rengorge-t-il…

Marie Zawisza


France Inter, « Ca vous dérange », 4 aout 2006
Nicolas Stoufflet dirige un débat sur le thème « rencontres par agence matrimoniale ou rencontres virtuelles ». Michel Cassan, directeur d’Inter-Contacts-Paris, représente sa profession et répond aux questions des auditeurs.


Le Monde, Mai 2006
Frédéric Potet, journaliste au Monde, questionne Michel Cassan, directeur d’Inter-Contacts-Paris, sur les différences existant entre rencontres par agence et rencontres virtuelles, dans le cadre d’un article pour les pages « Décryptage ».


Radio France Internationale, 14 février 2006
Michel Cassan, participe à un débat « Pour ou contre les rencontres sur Internet » organisé par le journaliste Jean-François Cadet.


France 2, « Ca se discute », 7 novembre 2005
Jean Luc Delarue reçoit Michel Cassan, directeur d’Inter-Contacts-Paris, dans le cadre d’une émission sur les rencontres amoureuses.


La City Radio de Paris, 26 juillet 2005
Michel Cassan , directeur d’Inter-Contacts-Paris, est interviewé par le journaliste Olivier Daudé dans le cadre d’une émission sur « l’histoire des célibataires ».


INC Hebdo N° 1216 du 14 juin 2002. (L’hebdomadaire de l’Institut National de la Consommation – Soixante Millions de Consommateurs).
LE LABEL DE QUALITé S’éTEND AUX AGENCES MATRIMONIALES… La certification s’est étendue depuis décembre 2001, à un nouveau secteur : les agences matrimoniales. Une certification Qualicert a été élaborée, puis validée au sein d’un comité de certification constitué de représentants des pouvoirs publics, des professionnels et des consommateurs… Le 16 mai 2002, l’agence Inter-Contacts Paris, a été la première à recevoir ce label …

« … L’image de la profession est souvent présentée de façon négative dans les médias. Ce sont les bons professionnels qui pâtissent des mauvaises pratiques de certains », explique Philippe Fusiller, directeur général de Qualicert.  » L’un des enjeux est de différencier les activités des agences matrimoniales de celles des clubs de rencontres et de loisirs. Le référentiel oblige à un accueil efficace, les informations sur le contrat d’adhésion doivent être claires et sans ambiguïtés. Le professionnel doit proposer une structure de médiation en cas de litige. Deux contrôles ont lieu dans les trois ans suivant l’attribution de la certification. Il s’agit de contrôles inopinés (appels mystères, visites mystères, audits) ».


Télé Loisirs
Du cousu main. La philosophie des conseillers matrimoniaux se veut bien différente des rencontres virtuelles ou des soirées entre célibataires. « Nous ne sommes plus dans l’artificiel, explique Michel CASSAN, directeur d’Inter-Contacts Paris, première agence matrimoniale à avoir obtenu le label Qualicert. Les personnes qui viennent nous voir sont à la recherche d’une relation amoureuse stable. Nous leur offrons une prestation de qualité, cousue main. » Amateurs de rencontres sans lendemain s’abstenir… L’exigence est de mise. Les contacts sont ciblés. Une fois inscrit(e), vous serez « coaché(e) » pendant toute la durée de votre contrat : comptez un rendez-vous tous les deux mois en moyenne avec votre conseiller afin de faire le point sur le(s) candidat(s) rencontré(s) et revoir, le cas échéant, vos exigences.
Une profession réglementée. A la différence des clubs de rencontres et de loisirs qui ne sont soumis à aucune réglementation, le client d’une agence matrimoniale bénéficie des dispositions protectrices de la loi(1). Vous allez conclure avec l’agence -pour une durée déterminée, d’un an au plus- ce que l’on appelle un contrat de courtage matrimonial. Vous disposerez d’un délai de sept jours à compter de la signature du contrat pour vous rétracter. Pendant ces sept jours, aucun paiement ou dépôt n’est dû. Sachez que le conseiller est tenu au secret professionnel : tous les renseignements fournis au cabinet ne doivent donc pas en sortir.

(1) Loi 89-421 du 23/06/1989 (art. 6) et décret n° 90-422 du 16/05/1990


Télé Stars
« Avant de faire signer un contrat, je propose toujours à mes clients d’aller voir deux autres agences puis de revenir me trouver », note Michel Cassan. « Le client doit aussi pouvoir exiger, lors de sa première visite, le contrat et les tarifs. Il doit également faire attention à l’accueil et à l’écoute qui lui sont réservés, de même qu’il doit être vigilant quant aux services proposés. Ils sont variables d’un cabinet à l’autre ».


Le Pèlerin Magazine
Il faut réglementer la profession. Michel Cassan est à l’origine d’une charte contrôlant le professionnalisme des agences élaborée avec les associations de consommateurs, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, et l’organisme certificateur Qualicert.
Pourquoi cette charte ?

« Certaines personnes pensent qu’ouvrir une agence matrimoniale est une sorte de passe-temps. Malheureusement, ces amateurs nuisent à l’image de la profession. Cette charte que nous avons mis trois ans à mettre en place va contrôler le professionalisme des agences pour améliorer le niveau général de la profession ».
Quel contrôle va-t-elle permettre ?
« Toutes les agences seront contrôlées grâce à un audit à l’aveugle. Des faux clients prendront en effet des rendez-vous, iront à des entretiens et jugeront de l’accueil, du suivi, du sérieux de l’entreprise. Au final, les agences seront certifiées ou pas ».
Quelle sera la garantie pour le client ?
« Adhérer à une agence certifiée offrira la garantie de contracter avec un professionnel proposant un service de qualité correspondant à un cahier des charges bien précis ».


Questions de Femmes
Par définition, l’agence est le reflet de sa région. Par exemple, à Paris, les cadres supérieurs et professions libérales sont surreprésentés. Dans l’agence de Michel Cassan, on trouve même des énarques, « et ce ne sont pas les plus doués pour les relations humaines… », souffle mon interlocuteur. Hommes et femmes sont à peu prés représentés à parts égales, et si on trouve des candidats de vingt à soixante ans, les trente-quarante ans sont tout de même les plus nombreux. Bref, il semble bien que les candidats du fichier de cette agence soit plutôt diplômés, plutôt aisés, plutôt pas mal physiquement, mais alors que viennent-ils faire là ?

« C’est tout simple, les gens ne se rencontrent plus ! Ils n’ont plus le temps ou ne savent plus comment faire ! Dans des cabinets comme le nôtre, les femmes et les hommes savent qu’ils ont en face d’eux de vrais professionnels compétents et chaleureux, qui vont leur faire gagner du temps, leur proposer des rencontres de qualité, et éventuellement dissiper leurs doutes personnels ».