Célibataire à Noël : comment vivre les fêtes sereinement

-Le mot de la love coach-

Vous les entendez déjà résonner, les fameux chants de Noël, arrivant avec leurs ribambelles de guirlandes en fausse neige, d’étoiles scintillantes et de sapins en plastique…

Ha, la magie de Noël ! Une fête célébrant l’Amour et la famille, pas si anodine à vivre lorsque l’on est célibataire. Sentiment de solitude, frustration de ne pouvoir partager la magie de cette fête avec une personne aimée à ses côtés…. Pas évident de voir des couples s’embrasser avec amour sous le sapin, quand on a soi-même personne à bécoter à part le chien de notre grand-mère.

Célibataire, survivre au réveillon de Noel

Qui dit Noël, dit réveillon familiale dont beaucoup d’entre nous partageons la tradition. Certains ont la chance d’avoir une famille unie, proche, avec laquelle ils peuvent vivre un moment familiale fort, loin de leurs problématiques amoureuses. Et puis, il y a les autres, ceux qui vivent ce rendez-vous annuel comme une contrainte : repas interminable, cadeaux décevants et discutions redondantes… En période de Noël, quel célibataire n’a pas à subir la fameuse question « Et toi, les amours ? Toujours célibataire ? Comment c’est possible, une belle fille/un bel homme comme toi ?», posée par une mère angoissée ou un vieil oncle que l’on croise une fois par an ?

Cette question, certains de mes coachés avouent la vivre mal. Pour beaucoup, Noël en célibataire signifie forcément, à un moment donné, devoir se justifier. Devoir donner une raison à son célibat. Derrière ceux qui posent la question, sûrement que de bonnes intentions, mais ne dit-on pas que l’enfer en est pavé ? Et malgré tout,  cet interrogatoire laisse passer l’idée d’une certaine culpabilité à être « encore » célibataire : « Si tu faisais plus attention à ton poids, tu pourrais rencontrer un homme facilement ! », « Si tu bossais moins, tu regarderais davantage les femmes autour de toi ! », « Si tu sortais un peu plus.. ? », etc…

Célibataire à Noël : sortir de l’infantilisation

Dans mon cabinet de coaching, j’ai pu observer que les personnes célibataires étaient plus facilement infantilisées par leurs proches, que lorsqu’elles étaient en couple. J’ai ainsi le souvenir d’une coachée que j’accompagnais, Clothilde, qui vivait mal les fêtes de Noël depuis son divorce. En effet, elle me confiait qu’il était insupportable pour elle de constater que ses frères et sœurs en couple étaient considérés comme adulte par les parents, grands-parents, oncles et tantes ; alors qu’à l’inverse elle-même se sentait complètement infantilisée. Une fois devenue célibataire elle était, au regard de sa famille, comme retombée en enfance, cantonnée à la table de ses petits neveux et nièce.

Le célibat peut être vécu comme une vraie souffrance, une solitude pesante au quotidien. On n’a donc pas besoin dans ces cas-là qu’une tante enfonce le couteau dans la plaie en se mêlant de notre vie sentimentale. Si vous avez déjà au ce ressenti, voilà un petit conseil :

Le conseil de la coach : Pour vivre au mieux cette fête qui vous faisait briller les yeux enfant, refusez de subir une fois de plus ces questions embarrassantes sur vos amours, votre célibat. Je vous invite à vous préparer intérieurement afin de vivre sereinement ces réunions familiales. Et si vous vous délestiez du poids du regard familial, des attentes vis-à-vis de vous ? Oui, vous êtes célibataire aujourd’hui, mais qui cela regarde ? Qu’est ce que cela change pour les autres ? Vous êtes présent(e), accompagné(e) ou non, c’est le plus important, non ? Afin d’affirmer votre posture d’adulte et de mettre vos propres limites de protection de votre vie privée, je vous invite à préparer une réponse avec laquelle vous êtes « ok ».

A l’éternelle question « Et toi, les amours ? Toujours pas trouvé quelqu’un ? », au fond de vous, qu’avez-vous envie de répondre ? Posez-vous la question et répondez-y sans frein, sans jugement. Ecrivez ces réponses qui vous viennent en tête sur un papier, et à partir de ça, je vous propose de trouver une phrase qui résume vos ressentis. Exemple : « Oui, toujours célibataire, je me sens pour le moment très bien seule et ne cherche absolument pas à rencontrer quelqu’un, je te remercie de t’en inquiéter maman », « Oui, je suis célibataire, mais j’ai aussi un métier, des amis, des passions…si jamais ça t’intéresse cher beau frère, je serais ravie de t’en parler ! », ou encore « Oui je suis célibataire, et pour moi aujourd’hui c’est une souffrance. Je ne l’ai pas choisi, je ne te demande surtout pas de conseil ni de pitié, simplement de m’aimer pour ce que je suis ».

C’est décidé, je ne veux pas vivre le réveillon de Noël seul(e) !

Noël en célibataire, c’est aussi bien souvent la solitude. Divorcée(e) avec enfants, nos chers bambins fêtent parfois Noel dans leur autre famille. Et le réveillon, on le fête avec une boite de tarama et des blinis Picard, face au programme télé.

Cette année, pour Noël, fuyez la solitude. Célibataire, avec ou sans enfants, vous avez le droit de vivre un moment festif de joie partagée ! Prévoyez, planifiez, regardez ce qui existe autour de chez vous comme programme pour le réveillon : rassurez-vous, vous êtes loin d’être la/le seul(e) célibataire à appréhender Noël. Et si vous réunissiez vos amis, en couple et célibataire à fêter Noël tous ensemble ? Car la famille, c’est aussi celle avec laquelle on choisit de s’entourer : les amis. Ou bien encore, vous avez envie de profiter des fêtes pour rencontrer de nouvelles personnes ? Notre agence Inter-Contacts Paris vous propose de rencontrer des célibataires romantiques, qui font encore des vœux lorsqu’ils voient passer une étoile filante (en plastique), celui de passer Noël avec l’Amour à leurs côtés…

Envie de vous préparer à rencontrer l’Amour au détour d’un sapin ? Prenez vite rendez-vous avec votre Conseillère Inter-Contacts Paris pour des rencontres ou pour une séance de coaching amoureux, je serais ravie de vous accompagner à mettre des paillettes dans votre vie… 

Valerie BRUAT Experte en Dynamiques Relationnelles