Femme Haut Potentiel célibataire : 3 clefs pour bien vivre en couple

-Le mot de Valérie Bruat-

HPE, zèbre, surefficience intellectuelle, HPI, surdouée : nous n’avons jamais autant écrit autour des personnalités au Quotient Intellectuel élevé. Nous progressons dans nos connaissances de la précocité grâce aux avancées des neurosciences et le désir des personnes concernées d’être entendues et reconnues pour ce qu’elles sont. On a commencé par s’intéresser aux enfants avant de se tourner vers les adultes. C’est souvent en emmenant leur progéniture passer le test de QI que les parents commencent à s’interroger sur leur possible propre douance.

Pour certains, leur haut potentiel a été valorisé et bien accompagné dans leur enfance ; ils vivent alors leur particularité comme une vraie force au quotidien. Pour d’autres pourtant, leur différence n’a pas forcément été bien acceptée ni perçue positivement par leur entourage. Et c’est précisément pour ces derniers que l’on observe une différence notable entre homme et femme HP. Pour un homme, être obstiné, perfectionniste, déterminé, est valorisé dans notre société. A l’inverse, une femme à haut potentiel intellectuel va davantage souffrir de sa différence et tenter de la cacher. Au sein de son travail, de sa famille, de son réseau amical et même de son couple, la femme HP va avoir tendance à se créer un « faux self », une personnalité caméléon qui s’adapte à celle des autres. Par peur d’être mises à jour, par peur de ne pas correspondre à ce qu’on attend d’elles, ces femmes perdent confiance et estime d’elles-mêmes. Et quand est-il des femmes surdouées célibataires ? Comment arriver à rencontrer l’amour lorsqu’on perçoit la vie légèrement différemment que la moyenne ? Voici 3 clés destinées aux femmes célibataires HP, pour réussir une belle histoire d’amour !

Pour commencer, je laisse Monique de Kermadec, psychanalyste spécialisée dans les questions de précocité intellectuelle répondre à LA question que toutes les femmes HP se posent : « Faut-il forcément se mettre en couple avec une autre personne HP pour être heureuse ? ». La psychanalyste répond : « Pas obligatoirement ». En effet, même si deux personnalités HP peuvent se comprendre plus facilement, il y a de nombreux autres facteurs qui peuvent contribuer à la bonne entente d’un couple.

1ère clef : Expliquez à votre futur conjoint comment vous fonctionnez, et proposez lui de faire de même. En effet, pour éviter les quiproquos et les erreurs de communication, n’hésitez surtout pas à décrire votre fonctionnement de manière claire. Faites savoir à votre amoureux quels sont vos besoins, votre manière d’exprimer votre amour, vos émotions du moment. Il n’est pas dans votre tête et ne peut deviner comment vous vivez les évènements… aidez-le ! Pourquoi ne pas lui offrir un livre sur la douance chez les femmes ? Si vous percevez qu’il ne vous comprend pas, faites-le lui savoir sans le culpabiliser, et chercher ensemble les mots qui font sens pour tous les deux.
2ème clef : Assumez pleinement et dans la joie votre besoin d’indépendance. Les femmes à haut potentiel ont très souvent la nécessité d’avoir une grande autonomie. C’est important que vous trouviez en dehors du couple de nombreuses sources d’épanouissement qui puissent satisfaire votre grande curiosité. Sans cela, vous risquez de terriblement vous ennuyer au sein de votre relation amoureuse. N’hésitez pas à expliquer à votre amoureux que vos différentes activités, relations amicales, passions, vous nourrissent profondément. Par ailleurs, invitez-le à s’investir aussi en dehors du couple : en général les femmes Haut Potentiel ont besoin d’admirer leur conjoint, de le sentir passionné par un sujet. Former un couple tourné vers l’extérieur, voilà une clef pour être une HP heureuse avec son homme !
3ème clef : Ne vous adaptez pas entièrement à votre futur conjoint. Lors des premiers rendez-vous, entrainez-vous à assumer le plus possible la femme que vous êtes. Etre une femme Haut Potentiel implique bien souvent d’avoir une hypersensibilité et une grande empathie : retenez bien, chères célibataires, que ce sont vos forces et non vos faiblesses. Osez partager vos ressentis face à votre interlocuteur, toutes vos émotions –mêmes si elles peuvent lui sembler très intenses- sont légitimes et ont le droit d’être exprimées. Nombre de femmes HP cachent leurs émotions, et se créé ainsi un faux self en se sur-adaptant à l’Autre; le problème est que cela créé rapidement une grande souffrance intérieure chez la femme, incomprise par le conjoint. Alors, exprimez-vous ! Et si vous avez peur que vos émotions débordent et fassent peur à votre interlocuteur : dites le lui. En sachant comment vous fonctionnez, votre homme saura bien mieux vous accueillir dans votre si belle différence