Réussir sa carrière professionnelle, la promesse de rester célibataire ?

Les cadres supérieurs, les professions libérales, les chefs d’entreprise, et tous ceux/celles qu’on appelle généralement « les CSP+ » font partie des personnes à qui tout semble réussir : elles ont un train de vie confortable, de bonnes relations sociales, un joli home sweet home, un travail gratifiant et épanouissant…

Pourtant, leur vie est loin d’être toujours rose ! Le pouvoir, s’il peut être très valorisant, a aussi tendance à isoler. Contrairement aux idées reçues, être actif et avoir une position sociale élevée ne rend pas la rencontre plus facile.

Le point avec Valérie Bruat, coach en relation amoureuse et dirigeante d’agence matrimoniale haut de gamme, souvent présentée comme une « artisan de l’amour ».

La peur de ne pas être aimé pour soi

Derrière chaque rencontre, il y a une question qui revient toujours : « Qu’est-ce qui attire l’autre chez moi ? »

Les personnes de pouvoir redoutent souvent de plaire pour ce qu’elles ont et pour ce qu’elles représentent, plutôt que pour leur personnalité. Les fameux « signes extérieurs de richesse » deviennent alors un miroir aux alouettes qui ne peut pas donner naissance à une relation constructive.

Valérie Bruat souligne :

Selon les personnes, cette question est plus ou moins présente et plus ou moins consciente, mais ce doute finit toujours par être exprimé par nos adhérents.

Par ricochet, une autre interrogation survient : comment préserver la confidentialité de son identité et protéger son image ? Pour (re)construire sa vie sentimentale, il faut pouvoir se sentir libre d’être soi, sans redouter le « qu’en dira-t-on » ni craindre d’attirer des personnes en recherche d’ascension sociale (le problème se pose souvent avec les sites de rencontres).

Le manque de temps

Faire partie du cercle privilégié des CSP+ suppose souvent de sacrifier tout ou partie de sa vie personnelle au travail. Il faut travailler avec des horaires lourds, ce qui laisse peu de disponibilité pour se lancer à la recherche de l’âme sœur, surtout quand on ne sait pas trop comment s’y prendre pour trouver les bons profils.

Il y a aussi tous ceux/celles qui ont déjà construit une première relation, se sont mariés, eu des enfants… puis divorcé. Ils ne veulent plus alors perdre un temps précieux car, comme écrivait Confucius, « on a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une ». Ils ont besoin d’aller vite pour se consacrer pleinement à quelqu’un avec qui ils se sentent bien pour profiter enfin de la vie.

Aller en agence "nouvelle génération" pour une garantie 100% sérénité

L’agence matrimoniale, longtemps considérée comme « ringarde », est désormais devenue totalement tendance.

Valérie Bruat confirme :

Une agence haut de gamme allège au maximum leur quête de l’âme sœur. Elle avance à leur place dans les premières étapes de cette recherche qui demande une énergie pleine et entière, peu compatible avec leurs horaires surchargés. Elle offre aussi de vraies garanties, comme l’assurance de rencontrer des personnes du même niveau social en toute confidentialité.

Son agence Inter-Contacts, spécialisée dans les rencontres haut de gamme, se charge par exemple de vérifier la réalité des revenus, du mode de vie et des projets d’avenir. Il n’y a ainsi aucun risque d’avoir une mauvaise surprise ! Chacun sait qu’il sera aimé pour ce qu’il est, tout simplement.

A propos de Valérie Bruat, “Artisan de l’amour”

Valérie Bruat travaille depuis 2002 dans le domaine de la relation amoureuse à Paris et en Île-de-France. A la direction des d’ Agences Matrimoniales, elle a bâti sa réputation et son sérieux sur ses critères d’adhésion sélectifs et son savoir-faire dans les dynamiques relationnelles et privées.

Avec plus de 16 ans d’expérience, elle est souvent présentée comme une artisan de l’Amour lors de ses interventions dans les plus grands médias français (JT de France 2, Europe 1, RTL, RMC, Le Parisien, France Info, 20 Minutes, Femme Actuelle, etc). Dynamique et innovante, elle a su moderniser l’image de l’agence matrimoniale traditionnelle en développant depuis 2012 un concept « d’agence relationnelle pour célibataires » conjuguant écoute, proximité et sérieux.

Preuve de son sérieux et de ses compétences, Valérie Bruat s’est vue décerner plusieurs années consécutives le prix d’Excellence de l’ONCRH (Ordre National des Conseillers en Relations Humaines) pour « son professionnalisme, son sens du relationnel et de l’accueil et la performance de sa prestation ».